Driesnote – State of Drupal – Drupalcon Vienne 2017

Ce billet reprend des notes capturées sur le vif en écoutant la keynote de Dries de la Drupalcon Vienne 2017. Il est parfois difficile de faire des phrases complexes sur le vif. Veuillez m’en excuser !

Drupal progresse malgré la perception que l’on peut en avoir. Le projet est en bonne santé. Voici quelques chiffres qui illustrent cette tendance sur core et l’écosystème de la contrib : +22% issues fermées, +28% de contributeurs supplémentaires, +26% de sociétés impliquées. 45% des contributions à Drupal viennent d’Europe.

Rappel amical, les contribs peuvent aussi être faites hors code. :)

En 1 an, le nombre de projets stable a plus que doublé, passant de 600 à 1400 projets stables suite à l’incitation des mainteneurs à publier une version stable de leurs modules.

Quelques uns des modules les plus populaires ont atteint un état stable pour D8 : Panels, Commerce, Search API, CTools, Tokens, Pathauto. Mais il en manque encore : Backup & Migrate, OG, Rules, Feeds.

Concernant la montée de version de D7 à D8, il ne reste que 12 issues critiques pour avoir la migration de core terminée via Migrate. (Ce qui est toujours énorme…).

Release tous les 6 mois, super positifs. Modules expérimentaux avancent vers stable de release en release (media, layout discouvery, date time range, inline form errors)

Division du marché CMS et multiplication des solutions. Les technos hors Drupal majoritairement utilisées par les agences sont principalement JS (node, angular, react, vues.js)

Question : pour qui est drupal ?Ambitious digital experiences

De petit à grand site (blog, portfolio, brochure, community management, SMB site with integeration, omni channel website, multisite platform) => REACH

Drupal n’est plus pour les petits sites.

Drupal est maintenant pour le monde de l’entreprise ? Pas seulement (omnichannel website, multisite platform). C’est adapté mais il y a de la place pour les utilisateurs type petite boite (SMB site with integrations)

Drupal grandit et évolue.

Le constat est que l’administration de Drupal est vieillissante. Drupal est parfois difficile à utiliser, les mises à jour sont complexes et coûteuses. L’objectif est de changer cela.

Sur quoi se concentrer ?

1. De puissants outils de site building.

PEOPLE – Création du rôle du product owner + a UX designer Yoroy est core committer (premier non dev)

PROCESS – Commencement par le design & product management (besoin ? Chemin ok sur les priorités ?) / Initiatives non dév (media, layout, workflows) / Démo de layout et du start theme de Drupal. (Workspaces – Groupes de config / contenus à publier). Media in core (library browser)

TOOLS – Good UX is built with JS. Devs want modern JS

Reco 1 => Plus de découplé headless (API First)

Reco 2 => Rendre Drupal plus simple à utiliser / Augmenter les compétences d’experts JS pour Drupal (+ de compétences externes) / Dogfood web services APIs (utiliser nos API)

Reco 3 => Créer des nouvelles UIs pour prendre le pli et explorer des nouvelles voies de construire avec du JS

Tendance de fond pour créer des interfaces côté Client

2. Des mises à jour et de la maintenance plus simples.

Updates régulières (6 mois majeure, 1 mois mineure) / de +en + d’outils complexes (composer, git, extra libs)

Users want Auto updates. Complexe à implémenter mais c’est un challenge intéressant à relever qui en vaut la chandelle en le construisant en plusieurs étapes.

Cirage de pompes de CG